Rechercher
  • Aymeric Eeckman

Pourquoi avoir peur de nos ombres ? Quel travail faire face à nos peurs ? #stress#anxiété#corona#

« Quel travail faire en ce temps de confinement face à la peur et l’anxiété… ? »

-Article du 30/03/2020 pour Sophroecologie- Aymeric Eeckman, Sophrologue et Thérapeute-



Photos_aymeric_eeckman@droitsréservés_ ombres_lumières_lambersart_2020

1. Pourquoi cette contamination virale de la peur et de l’anxiété ?


Comme une patate chaude, tout le monde se la renvoie…. Mais quoi donc …?

La peur…. ! …En effet la peur est une émotion vive mais aussi et surtout une énergie qu’il convient de canaliser au risque de se détruire ou de projeter sur l’autre nos propres peurs par incapacité à gérer cela pour nous même… Prendre soin de soi au niveau émotionnel, c’est une sorte d’écologie intérieure ou d’hygiène personnelle et collective nécessaire dans cette configuration mondiale et astrologique actuelle. Nous devons faire face à nos démons intérieures dans cette période de confinement ; là où le divertissement habituel n’est plus possible ou réduit/limité.

Généralement, Personne ne veut aller soigner/voir ses parts blessées …. La technique courante est de faire l’autruche ou de se divertir … Mais de quoi avons-nous peur au fait ?

Peur de la mort, peur du noir, peur de la maladie, du corona, peur de la mort, peur de nos émotions enfouies, peurs des choses cachées, peurs de nos blessures, peur du manque…..

La peur du manque et la peur de ne pas survivre se sont réveillées sournoisement à l’heure des supermarchés et de la surconsommation de masse… Et oui, depuis la nuit des temps ; nos nuits sont encore hantées de prédateurs des forets du néolithiques …. Au final, quand on creuse un peu, on se rend compte que c’est bien la peur de la mort qui est la plus forte et la plus angoissante de toutes… La mort est un sujet que l’égo ne peut maitriser…

Avec la mort, on ne sait pas vraiment ce qu’il y a après…. même les plus grands scientifiques ne savent pas ….Donc c’est angoissant, donc on a peur, donc souvent on fuit dans l’action…, ou alors on se fige de glace dans l’inaction…. ou quelques fois quelques héros partent au combat pour aller découvrir leur propres peurs ou angoisses…

Je pense, avec ma casquette de thérapeute qu’il faut un sacré courage pour fermer les yeux et aller reconnaitre cette peur présente en nous-même. Selon moi, le virus corona est un déclencheur pour aller voir en nous ce que cela génère… Peur du manque, peur du confinement, peur de l’enfermement, peur de la folie …..Peur de notre propre mort… ? c’est comme avoir peur de notre propre ombre…., car la vie et la mort sont liées…non ? Comme le jour et la nuit. …C’est l’antagonisme des polarités énergétiques qui créent la grande horlogerie céleste….. C’est vrai que nous ne sommes pas prêts ou entrainés à parler de mort…. L’âme hors du corps.. est un grand tabou dans nos sociétés civilisées de pays riches donc surprotégés… (Assurance vies, maladies, livret a, pel etc…) ….Pourtant, travailler sur ses propres ombres, accepter ses peurs, permet un vrai travail thérapeutique et cela évite de projeter sur les autres ou d’utiliser des mécanismes de domination et jeux de pouvoirs… A nouveau, il faut du courage pour gérer ses propres émotions, ses propres peurs même les plus enfantines ….


2. Comment se libérer de la peur et trouver la lumière ? Une forme de transmutation ? :





En acceptant la peur, on écoute son message qui dit : « il y a un danger, protégé toi, agis bouge, fais des choses…. » Une fois le message passé, l’émotion, qui est une énergie, peut se calmer et passer dans le corps pour alerter son hôte….. C’est un stress positif et si cela est peu envahissant c’est ok mais attention au seuil et au délai car une émotion ne doit durer que quelques minutes…. L’état naturel de l’homme est la joie, qui est une vibration élevée comme celle de l’amour….Les maladies vibrent à un niveau énergétique assez bas….. Ainsi, il faut cultiver de hautes vibrations. … C’est le meilleur moyen de cultiver de la gratitude envers le monde, la beauté et l’amour….L’amour et la confiance en la vie sont une sorte de remède. La pratique de la sophrologie aide car le projet de la sophrologie est par définition l’harmonisation de la conscience. La sophrologie travaille sur la somatisation du positif et cela aide en temps de crises. Cependant, cela ne suffit pas selon moi car il faut aussi travailler à un niveau énergétique en plus de la sophrologie, pour accompagner le système émotionnelle et apprendre à gérer ses propres zones d’ombres. En sophrologie, on ne parle jamais de négatif or le négatif fait parti aussi de la vie et de nous…c’est l’autre face d’une même médaille…. Heureusement il existe d’autres outils efficaces.

En creusant encore plus, on voit que l’homme est hanté par la peur de disparaitre…. C’est donc le fait qu’il soit attaché à ce monde matériel….. Encore une fois, on comprendra que c’est l’égo qui a peur de ne plus exister et de ne plus prendre du plaisir avec les 5 sens…..

Creusons encore plus pour découvrir que au-delà de l’égo, il existe encore quelqu’un, ou plutôt quelque chose, comme une présence calme et bienveillante. Cette présence est notre conscience* observatrice qui ne juge pas mais qui voit tout…..Cette présence ne connait pas la peur… C’est un endroit que les praticiens en médiation/sophrologie connaissent bien normalement. Dans ces moments de crise sanitaire, il est bon de s’y réfugier car c’est un espace qui ne connait pas la division et la peur. ….Pourquoi me demanderez- vous ?...Intuitivement, je dirai peut-être parce que cet espace est connecté à notre âme et que dans cet espace –temps non duel, il n’y a pas de début et de fin donc pas de peur particulière…. CQFD !

Aujourd’hui, il n’y a plus de prédateurs dans nos villes urbanisés et aseptisés, nous en avons tués une bonne partie… ! Par contre, nous avons des virus venant des animaux autrefois enclavés dans leurs habitats…. Nous avons colonisé les forêts et bétonné les rivières…. Laissant, cette proximité avec les virus ....


3. Avec qui effectuer ce travail sur mes ombres, mon négatif…. ?


« Voilà quelques jours qu’en moi, quelque chose vient me chatouiller dans le ventre…Avec toutes les contraintes de ce confinement, je fais semblant que je n’ai pas peur,…Un peu comme devant une abeille avec mes enfants…., je fais mine que je ne crains rien…Pourtant à l’intérieur, j’ai peur et mon mental s’emballe dès que je suis face à moi-même…..Que faire de cette patate chaude de la peur? »……


Et bien je pense qu’il faut prendre en soi le temps pour aller consoler cet enfant exilé au fond de la cave qui voit bien que la situation est dangereuse….Une partie de nous a peur et elle a raison !!!!. Le fait de reconnaitre cela, reconnaitre notre enfant intérieur avec la présence douce de notre conscience et bien cela va apaiser les choses en nous….. Au lieu de chercher un coupable à l’extérieur, le gouvernement, etc…

Comment expliquer à la partie de nous qui a peur…, que c’est bon, c’est notre conscience observatrice qui sait qui va gérer cette crise…., comment lui expliquer car la vie n’a pas de début et de fin… il faut expliquer à cet enfant, que au final, notre enveloppe terrestre est juste une marionnette dont les ficelles sont tirées par des grandes forces qui nous dépassent…. Il faut selon moi accepter que nous ne maitrisions rien, lâcher prise, et accepter que nous appartenons à la vie… et non l’inverse !!!…. Accepter totalement que je ne décide de rien, que la mort peut venir me cueillir à tout s’instant… il faut donc s’alléger de ce fardeau de l’égo…

Selon mes croyances, la mort est la mort de l’égo….Le reste est un passage. Ainsi au préalable cela nécessite donc d’avoir été dans son cœur et d’avoir sans tricher ; regarder la mort en face ! Prêt à tout abandonner, se jeter dans le flux de la vie sans peur, avec cette confiance aveugle, qu’il a bien quelque chose, un grand architecte ou un horloger !

Évidement ce travail demande du courage et l’accompagnement d’un thérapeute avec des outils adaptés et efficaces.


Aymeric Eeckman*


aymeric_eeckman@droitsréservés_reproductions _interdites_sauf_si_citer_site_source_auteur_aymeric_eeckman

*Aymeric Eeckman est Sophrologue et thérapeute avec de nombreux outils qu'il a lui-même testés (EFT, TAT,Voice D) depuis 15 ans. Diplômé en Sciences Humaines (Master) en 2004 et formé en Prévention des Risques Psycho-Sociaux (DU) et en Sophrologie. Aymeric, 41 ans, propose un accompagnement en séance en individuel en cabinet sur Lambersart et/ou des séances de groupe. Aymeric se forme encore aujourd’hui en médecine chinoise et astrologie.

Son accompagnement aide les patients à adopter de nouvelles attitudes face aux épreuves de la vie comme: divorces, deuils, burn outs gestion du stress, anxiété, confiance en soi...


Sophrologue et Thérapeute.

(Diplômé en Sophrologie -Spécialisé en préparation mentale et Sport) ;

(DU -Qualité de Vie au Travail/Risques Psycho-Sociaux) ;

(Diplômé en Sciences Humaines et Sociales (Master 2) -Paris) ;

Tel : 0672882693 ;aymeric.eeckman@gmail.com

https://www.sophroecologie-lille.com/

Adresse sur 2 cabinets au choix sur RDV :

Cabinet de Sophrologie sur RDV- 87 rue Winston Churchill-59130- LAMBERSART- et aussi RDV en cabinet médical au 235 rue Chanzy – HELLEMMES- SIRET : 525288411- (RDV en ligne pour les patients à : www.clicrdv.com/cabinet-de-sophrologie-aymeric-eeckman)


57 vues
 

0672882693

©2020 par Sophroécologie- Cabinet de mieux être intérieur. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now