Rechercher
  • Aymeric Eeckman

«Sommes nous en guerre contre nous-même ? Symptôme d’une folie collective? #virus#écologie#déni#psy

A l’aube d’une nouvelle étape de vie après ce grand confinement mondial, l’humanité entière sera obligée de se remettre en question et de s’adapter à son environnement pour vivre en harmonie ….ou survivre ?


Dans tous les cas, L’humanité devra coopérer avec la nature dont elle fait partie intégrante.

Comment un petit virus comme le corona –virus (COVID19) peut –il affecter l’économie mondiale et mettre chaos un système économique, en un clin d’œil ?


Réponse/point de vue d’un ancien Responsable Éducation à l’Environnement (ayant travaillé pour des ONG comme UICN*, Enda, CPIE) et Sophrologue Humaniste et Thérapeute chez SOPHROECOLOGIE Aymeric Eeckman- Extrait de l'article du 15/04/2020- @droits réservés-textes et images-@

1/ Anamnèse d’une folie collective qui commence à dater :

Pour le Comité français de l’UICN* comme pour ces chercheurs : « la destruction des habitats naturels, le commerce et la consommation d’animaux sauvages exotiques et les perturbations de toutes sortes imposées aux écosystèmes par les activités humaines (agriculture intensive, tourisme, immobiliers etc) , engendrent des déséquilibres écologiques importants qui créent de plus en plus de possibilités de passage des micro-organismes issus de la faune sauvage vers les humains… Comme d’autres épidémies majeures survenues ces dernières années (SRAS, MERS, Sida, Ebola…), ce sont encore une fois les activités humaines et leurs impacts sur l’environnement qui sont pointées du doigt dans la propagation du nouveau virus de type SARS-CoV. »

Par ailleurs selon moi, cela illustre que de manière inconsciente dans notre frénésie consumériste compulsive du mythe de la croissance et du progrès technique, nous avons oublié que nous faisions aussi parti de notre environnent, de la nature. On peut se demander comme tout bon psychanalyste d’une société en crise, malade : Que cache cette pulsion d’achat, de manque, de thésaurisation et d’accumulation de biens matériels, de voyages, de divertissement … ? Pourquoi se divertir de nous-même ? Quel est ce vide qui nous habité pour que nous nous remplissions de biens matériels ?

Je suis née en 1978 et à 8 ans je collectionnais les cartes du WWF en espérant sauver le petit panda de sa disparition annoncée... Depuis dix ans, je n’ose même pas regarder la liste des espèces en voie d’extinction de l’UICN*.... Une sixième extinction mondiale des espèces ?


A 41 ans, je n’imaginais jamais me retrouver dans cette situation où pendant 20 ans j’ai essayé de faire bouger les lignes pour ne pas en arriver là


Là , en 2020!… Je ne parle pas du Corona virus qui n'est que le symptôme... mais bien, du monde d’après, c’est-à-dire les autres effets annoncés des changements climatiques comme les canicules, les incendies, les inondations, les épidémies, le paludisme, les éco-réfugiés…, les migrations etc…Des effets qui sont déjà là en 2020.

Je me souviens dans les années 2000, j’ai appris dans mes études d’économie et d’agronomie que le libre-échange était une bonne chose pour l’humanité sur la base d’équations et de savants calculs économiques. (Théorie du libre-échange de Ricardo-avantages comparatifs etc..). Puis j’ai eu la chance de voyager et de travailler dans l’humanitaire et me rendre compte sur le terrain que les théories du libre-échange ne fonctionnaient pas du tout ! … On a commencé alors à parler décroissance, développement durable dans le monde et en France... On commençait à peine à tirer ses déchets en France dans ces années.

Le problème est que tous nos dirigeants ont appris les mêmes théories dans des livres, ainsi que les technocrates, les banquiers …Ces personnes aux commandes du navire « terre ».., ne sont jamais sortis de leurs bureaux pour aller voir les ravages dans les pays du sud notamment de ces théories économiques….

Aujourd’hui, les écosystèmes nous confirment bien que les ressources naturelles ne sont pas illimitées et que notre santé humaine dépend bien de l’équilibre de cette biodiversité… Le virus semble être le juste retour de bâton ? Ou plutôt le symptôme d’une crise de notre écosystème mondial en surchauffe… Ce qui se passe dans le macrocosme se passe dans le microcosme.

En d’autres termes, selon moi, la réalité de notre environnement extérieure n’est que le reflet de notre folie intérieure au niveau individuel.« Alors comment faire Monsieur le Docteur Psychiatre de la terre ?... » Dit le renard en référence au petit prince de Saint Ex...



photo: titre: "risque de chute"- système économique d'une chute assurée...aymeric-eeckman@2020.

2/ Affiner le diagnostic et accompagner le patient vers un changement de paradigme/valeurs…

Certaines recherches en psychologie-sociales/environnementales indiquent que nous sommes dans une dissonance cognitive*…. …. « On dit oui oui c’est la guerre…mais on ne fait rien pour se soigner et arrêter la destruction, notre destruction ! » Une forme de déni collectif d’un écocide annoncé.…

Alors que faire me demanderiez-vous ? Une des premières choses en thérapie est de reconnaitre, de prendre conscience* que c’est nous le problème… ! En effet, le gros travail est d’arrêter de projeter sur l’autre, la nature, le gouvernement nos proproes blessure, souffrances, maux traumatismes etc…..Le travail consiste donc à prendre notre propre responsabilité au niveau individuel face aux évènements et à changer ce qui est à notre porté….c’est à dire nos pensées et nos comportements compulsifs.

« Science sans conscience n’est ruine de l’âme… ». En 2020, à l’heure de la 5G, du Transhumanisme, des effets de changements climatiques, il me semble que cela soit encore d’actualité !

Qu’avons-nous vraiment besoin en 2020 ? De nouveaux scientifiques ? De nouveaux politiques ? D’économistes ? Arrêtons de donner notre pouvoir à la science et aux experts qui savent….

Nous avons besoin de plus de conscience* …..! Voilà, un axe de travail (harmonisation de la conscience humaine pour un monde en harmonie….) vraiment intéressant à explorer pour l’invention d’un nouveau monde qui ne pourra plus se passer d’une conscience individuelle et conscience globale écologique car nous sommes tellement liés et reliés....

Mais au fait c’est quoi la conscience ? La conscience* peut se définir comme « la Faculté qu’a l’homme de connaître sa propre réalité et de la juger ». (Larousse). Etymologie de la conscience: origine latine : conscire (avoir conscience de). "Conscire" a aussi donné conscienita (connaissance)….



photo: "mettre notre égo au service de l'écologie"- notre écologie intérieure- credits@eeckman@2020


On comprend alors que la réalité dépend de celui qui l’observe… et de sa manière de trier les informations en fonction de ses expériences propres, de ses connaissances, de sa culture et de là où il se trouve géographiquement. …Ainsi, en fonction de ses croyances propres, l’individu revendiquera certaines valeurs qui seront partagés par des groupes sociaux dans une existence particulière. C’est la dimension existentielle de la vie et c’est important pour la suite !

Les individus se regroupent donc par des valeurs communes. Si je ne les partage plus, alors je suis invité à sortir du groupe…. Cette règle prévaut dans nos sociétés. (cf -10 valeurs fondamentales selon un modèle de psychologie sociale H. Schwartz*)-source- psychomédia-qc.ca

Je cite : « Le chercheur en psychologie sociale Shalom H. Schwartz et ses collègues ont identifié 10 valeurs fondamentales, qui permettraient de classifier toutes les autres et seraient présentes dans toutes les cultures. Les valeurs sont des croyances liées aux affects qui, à travers une diversité de contextes, motivent l'action et guident l'évaluation des actions des autres, des politiques, des personnes et des événements. Par exemple, une personne pour qui l’indépendance est une valeur importante est alertée si son indépendance est menacée comme en période de confinement pour virus ou autres menaces, malheureuse quand elle ne parvient pas à la préserver, et heureuse quand elle peut l’exercer….Ce qui différencie les valeurs est le type de motivation qu'elles expriment. Schwartz et ses collègues ont identifié, en menant des études dans quelque 70 pays présentant un large éventail de cultures, 10 catégories de valeurs fondamentales qui seraient universelles et permettraient de classifier virtuellement toutes les valeurs spécifiques. ». (Source psychodemia)

  1. Autonomie (ou autodétermination) Valeurs : créativité, liberté, indépendance, curiosité, choisir ses propres buts.

  2. Stimulation : Valeurs : vie audacieuse, variée et passionnante.

  3. Hédonisme Valeurs : plaisir, profité de la vie.

  4. Réussite (ou accomplissement). Valeurs : ambition, orientation vers le succès, compétence, influence.

  5. Pouvoir Valeurs : autorité, leadership, dominance

  6. Sécurité Valeurs : propreté, sécurité de la famille, sécurité nationale, stabilité de l'ordre social, réciprocité des faveurs, santé, sentiment d'appartenance.

  7. Conformité : Valeurs : autodiscipline, obéissance.

  8. Tradition Valeurs : humilité, dévotion, respect de la tradition, modération.

  9. Bienveillance Valeurs : serviabilité, honnêteté, pardon, loyauté, responsabilité, amitié.

  10. Universalisme Objectif : compréhension, estime, tolérance et protection du bien-être de tous et de la nature. Valeurs : ouverture d'esprit, sagesse, justice sociale, égalité, paix dans le monde, monde de beauté, unité avec la nature, protection de l'environnement, harmonie intérieure.

On voit bien dans le tableau de ci-dessus que la valeur N°10 : « UNIVERSALISME » correspond bien à la situation actuelle, du coronas virus… dans une économie mondialisé non ?

Par ailleurs, on notera bien que la valeur N°4 : « ambition, réussite sociale liée à l’argent » à l’excès n’est pas compatible avec la valeur N°10….. Ce modèle de théorique mais réel et sérieux/scientifique, indique que nous ne pouvons pas vivre les valeurs en même temps et il faut absolument les hiérarchiser. Cela implique donc de faire des choix individuels et collectifs.

On note que la protection de l’environnement, et harmonie intérieure sont bien des valeurs communes à toute l’humanité, groupes, peuples, pays, confondus.

C’est une bonne nouvelle non ?


3/ Pistes d’actions à une échelle individuelle- (soyez la paix, l’harmonie dans votre Existence)

Le traitement est facile, peu couteux… ! Mais pas évident à mettre en place au niveau mondial… On parle beaucoup de Sophrologie* dans ce temps de confinement et de gestion du stress et des émotions….peurs, éco-anxiété, sommeil, phobbies etc.. Toutes ces manifestations physiques, corporelles, sont des signes d’une disharmonie dans votre conscience….La sophrologie est une méthode psychocorporelle utilisée comme technique thérapeutique ou vécue comme une philosophie de vie. Elle a été conçue par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo et est inspirée de techniques occidentales comme orientales. Le terme SOPHROLOGIE, inspiré du grec ancien*, signifie étude de l’harmonisation de la conscience. Les techniques de la Sophrologie permettent de retrouver un état de bien-être et d’activer tout son potentiel. La sophrologie permet d’acquérir une meilleure connaissance de soi et d’affronter les défis du quotidien avec sérénité. (Définition de la chambre syndicale de sophrologie). L'étymologie de « Sophrologie* » se compose selon trois racines de grec ancien : sôs (« bien portant », « harmonie »), / phrến (« conscience », « esprit ») et -logía-Logos (« étude », « science »). …C'est donc littéralement :

Sophrologie = La science*(discours) de l'harmonie de la conscience*….

La notion d’harmonie* pourrait se définir comme la « qualité d'un ensemble qui résulte de l'accord de ses parties ou de ses éléments et de leur adaptation à une fin » ex : L'harmonie de l'univers, du corps humain. (Latin harmonia, du grec harmonia, accord). Enfin, « Notons que les politiciens, dépendant du segment de population duquel ils souhaitent obtenir le support, savent évoquer les valeurs qui le rejoindront. »….


Photo: la nature produit de l'harmonie- Pourquoi pas nous?@eeckman@2020-Miko



Pour la suite des évènements post 2020, nous avons plus qu’à espérer que la valeur « ECOLOGIE N°10 » (du tableau de Schartz) arrive en premier pour toute l’humanité dans les prochaines décennies ! (pour tous les pays/nations/peuples afin que nous pussions créer une société résiliente et solidaire en évitant la tragédie des communs*. (Sur les ressources naturelles).

Protocole 1 : il faut que chacun, puisse prendre conscience de ses valeurs, et ensuite les Hiérarchiser de 1 à 10. Protocole 2 : il faut prier-/espérer que la grande majorité de l’humanité mettra la case « 10 : écologie » en numéro 1 de la liste…. Protocole 3 : Mettez en pratique votre valeur N° 1 (écologie) dans des actions concrètes. (Des actes écologiques au quotidien)- (sortir de la pathologie de dissonance cognitive) Protocole 4 : Faites-vous aidez par un professionnel, un thérapeute ou encore mieux un Sophrologue Humaniste qui travaille sur vos valeurs. (Les sophrologues ont en effet des protocoles spécifiques de sophrologie sur l’actualisation des valeurs dans votre conscience –cf Relaxation dynamique 4D qui est le volet existentiel de la sophrologie).

Évidemment, Cet article joue avec le second degré, avec l'humour certes, pour mieux faire passer un message ou une pilule à avaler … « Mais, franchement, ce système se marche sur la tête…. non?


Pour exemple, en avril 2020, "Je me retrouve à expliquer à mes deux enfants que l’on ne peut aller à l’école parce que des personnes ont manger un animal interdit (protégé), et que le virus a sauté la barrière inter- espèce dû à la proximité renforcée des humains qui contribuent à la déforestation des habitats de ces même animaux censés être protégés….et que le virus est dû à la mondialisation des échanges, des marchandises et des hommes qui voyagent pour délocaliser le capital dans des pays où la main d’œuvre est moins chère…dans une économie basée sur le pétrole dont les ressources diminuent à vu d’œil ? »….


Cela ne me semble pas un développement économique harmonieux, à priori, non?


Et vous comment faites-vous pour vire dans une société malade ?


Comment trouver sa place dans cette existence malgré les incohérences ?


Réponse dans le prochain article de SOPHROECOLOGIE-….



Aymeric Eeckman


Besoin d’un sophrologue-Thérapeute, ami de l’écologie ?

Vous souhaitez l’article complet ?


Contactez SOPHROECOLOGIE

sophroecologie@gmail.com


Aymeric EECKMAN

Sophrologue et Thérapeute.

(Diplômé en Sophrologie -Spécialisé en préparation mentale et Sport) ;

(DU -Qualité de Vie au Travail/Risques Psycho-Sociaux) ;

(Diplômé en Sciences Humaines et Sociales (Master 2)


aymeric.eeckman@gmail.com ;

https://www.sophroecologie-lille.com/

Cabinet de la Maison médicale de la Clinique de la Mitterie au 181 rue Adolphe Defrenne à LOMME- SIRET : 525288411-




33 vues

©2020 par Sophroécologie- Cabinet de mieux être intérieur.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now